GénéaTom

Chronique d'un jeune généalogiste

#ChallengeAZ : G comme Gentilhommes verriers de Gaja-La-Selve

Comme vu précédemment, une branche de ma famille est verrier de profession. Un métier noble et particulier que je vous invite à découvrir. Comme le souligne Édouard GARNIER, « pour faire un gentilhomme verrier, il fallait d’abord prendre un gentilhomme« . Un gentilhomme signifie être noble de sang, et vivre en gentilhomme, c‘est vivre sans exercer une profession, ce qui n’est pas le cas des verriers.

Alors qu’est ce qu’un gentilhomme verrier?

C’est une multitude de réglements qui régit la profession, avec pour point de départ les lettres patentes de Charles VII du 24 mars 1436 confirmées par différents rois successeurs.  Les verriers avaient donc un double privilège:

– Bien que noble, ils avaient le droit d’exercer  » l’art et la science de verrerie« , privilège rare, afin d‘éviter de tomber dans la roture.

– Durant l’Ancien Régime, ils étaient exonérés de tous impôts et taxes, même si sur ce point, les verriers du Languedoc n’ont jamais joui de ce privilège.

Par conséquent, la profession avait une situation bien particulière. Nobles, le peuple ne voyaient que les privilèges, mais artisans, ils avaient un travail manuel et salissant, ce qui provoquait moquerie des autres gentilhomme.

Vous l’avez compris, c’est un mélange de privilège et de labeur qui rend cette profession atypique. La vie était régie autour des fours et des souffleries, souvent proche d’un bois pour alimenter le feu. C’est le cas de la verrerie de Gaja-La-Selve dans l’Aude, ou plutôt les Verreries. En effet, on en dénombre deux. Une au nord, situé dans la forêt royale de La Selve (Verrerie de La Selve) et au sud, celle dite de Pech Carla, plus proche de Gaja. C’est cette seconde verrerie qui nous intéresse.

Capture.PNG

Carte de Cassini n°19 – BNF

L’emplacement, selon le compoix de 1672, en est le lieu de Balmier. Je retrouve ce nom dans mon ascendance avec un enfant du mariage de Jean François de RIOLS et Marie de BALMIER (date inconnue): Alexandre de RIOLS (né vers 1728-1793) qui est le dernier verrier de la famille avant la révolution et la perte des privilèges.

L’endogamie de la profession rend complexe l’étude des familles. Il semblerait que les Verreries de Gaja soient la propriété de la famille de ROBERT de Peyretraoucade jusqu’au mariage de Gabrielle de ROBERT et un gentilhomme verrier originaire de la Borie Crémade, proche des Verreries de Moussan (34), Jean de RIOLS, Sieur de Montramier. C’est par le contrat de mariage passé devant Maitre François VALLES, le 26 avril 1682, à Gaja La Selve que nous apprenons ses origines. L’absence de registre paroissiaux empêche de trouver la célébration du mariage qui a avoir lieu à Gaja-La-Selve.

famille de riols

Famille de RIOLS de Gaja-La-Selve

Et comme si la situation n’était pas assez difficile, beaucoup de familles verrières ont rejoint le culte protestant et avec les différents événements religieux de l’époque, les archives ne sont pas parvenues jusqu’à nous (ou n’ont pas été retrouvées). Ce que l’on sait, c’est que la famille de RIOLS de Moussan s’est en partie convertie comme on le retrouve dans les prénoms des enfants souvent d’origine biblique et sur quelques actes notariés. Par conséquent, il est très compliqué de remonter et de retracer l’arbre généalogique de ces familles.

Remercions tout de même le travail de plusieurs historiens de famille: Élysée de GARNIER (Famille de GARNIER), Francis de RIOLS de FONCLARE (Famille de RIOLS), Robert DUPUY (Verrerie de l’Aude) qui ont pu élaborer un arbre aux multiples branches.

6 Comments

  1. Très intéressant. Mon mari a des ancêtres verriers en Seine-Maritime, mais je n’ai jamais rencontré ce terme de gentilhomme verrier. Peut-être que chaque région a sa spécificité. En tous les cas, voici une nouvelle ligne sur ma liste de recherches généalogiques. Il va falloir que je creuse sérieusement cette branche pour voir si je trouve ce terme !

    • Merci beaucoup! Dans le Languedoc, c’est le terme employé! Ils n’étaient pas « noble » dans le Nord? Je ferrais un article un peu plus complet sur les origines de ces verriers.

  2. Très intéressant. Et je rejoins Sophie : je n’ai jamais rencontré ce terme de gentilhomme accolé à verrier en Anjou, même si mes verriers sont généralement de « grandes » familles, verriers de père en fils comme il s’entend. ..

    • Merci beaucoup! L’endogamie est très présente, et les familles complexes à reformer! On trouve par exemple différents « De ROBERT » auquel on ajoute le lieu d’origine!

  3. Je me joins au concert. Je trouve très intéressant ce statut pour le moins atypique. Je n’ai également jamais rencontré le terme de « gentilhomme verrier », mais n’ayant pas le souvenir d’avoir croisé des verriers dans les registres, cela n’a rien de bien étonnant 😉

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2017 GénéaTom

Theme by Anders NorenUp ↑

bc28bb09e3853427025c749f9efac9e3FFF